L'IMC

Qu’est-ce qu’une infirmité motrice cérébrale ?

L’infirmité motrice cérébrale (IMC) résulte de lésions cérébrales précoces survenues durant la période anténatale ou périnatale.
Cette maladie, non évolutive mais permanente, est responsable de troubles affectant le mouvement ou la posture, sans troubles cognitifs.
Chaque enfant atteint d’Infirmité Motrice cérébrale est affecté différemment.
Au fil des années, l’IMC peut causer de nombreux troubles : déformations osseuses, contractures musculaire, rigidité, spasticité. Quelques fois sont associés des troubles tel que : déglutition, crises épileptiques, déficiences sensorielles

Info

Quelques chiffres
Les enfants présentant un trouble moteur d’origine cérébrale représentent 2,14 sur 1000 nouveau-nés, les IMC au sens strict 0,6 pour 1000.

L’infirmité Motrice Cérébrale peut être diagnostiquée au moment de l’accouchement (coma, traumatisme obstétrical) ou dans la petite enfance lorsqu’un retard de développement du mouvement, de la posture, des difficultés pour ramper, marcher, parler, s’asseoir, utiliser les mains sont observés.

Quelles sont les causes d’IMC ?

Il s’agit de lésions cérébrales secondaires à un trouble circulatoire provoquant une ischémie (diminution ou arrêt de l’apport de sang) ou une hémorragie, le plus souvent dans les zones cérébrales chargées de contrôler les muscles. Les causes peuvent être survenues avant la naissance (anténatales), pendant l’accouchement ou dans les premiers moments de la naissance (néonatales) ou postnatales (classiquement pendant les deux premières années).

 Parmi les causes anténatales:

  • un accident vasculaire cérébral
  • une malformation cérébrale.

 Parmi les causes néonatales:

  • une prématurité
  • un ictère nucléaire
  • une souffrance néonatale (accouchement difficile) par une hypoxie (diminution de l’apport d’oxygène).

 Parmi les causes postnatales:

  • une infection
  • un traumatisme
  • un traitement de tumeur
  • une maladie métabolique.

L’atteinte des cellules cérébrales est irréversible, la kinésithérapie, constitue une partie essentielle du plan de rééducation destiné aux enfants atteints d’Infirmité Motrice Cérébrale, d’autres prises en charge y sont associés : ergothérapie, psychomotricité, orthophonie….

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.