Séance piscine en famille

L'eau est un bienfait pour tous ceux que

le handicap a privé d'aisance.

PiscineEmmener son enfant à la piscine publique, c'est possible. A condition de respecter quelques précautions

La brasse est la nage la plus sécurisante, et peu importe si elle se transforme parfois en nage « toutou ». Le principal, c'est que l'enfant arrive à se propulser seul.

La natation (ou plutôt l'immersion aquatique), qui fait appel aux notions de flottaison, respiration et propulsion, peut aussi venir en complément d'une rééducation. Sans entrave ni prothèse, l'enfant, placé dans un état d'apesanteur, retrouve une certaine liberté de mouvements, facteur de bien être et d'autonomie.

Même si l'élément aquatique peut perturber les premières fois l'équilibre général, il devient rapidement très favorable : moins de spasticité, meilleure gestuelle, absence de troubles de l'équilibre.

 L'eau peut néanmoins apparaître comme un élément hostile pour les mal ou non-voyants qui, en l'absence de repères et d'appui, ont parfois du mal à s'approprier l'espace. Quelques séances suffisent pour les mettre en confiance.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

×